Sidebar

Coopération Cameroun-Allemagne : Une nouvelle ère s’ouvre

Cooperation
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Les contours du nouveau cadre triennal 2021-2023 des interventions de la coopération allemande au Cameroun ont été arrêtés au terme des négociations intergouvernementales Germano-camerounaises,organisées les 23 et 24 novembre 2021 à Yaoundé.

Le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine OUSMANE MEY, a procédé le 24 novembre 2021 à Yaoundé, avec le Chef de Division Afrique centrale du Ministère Fédéral allemand de la Coopération Economique et du Développement, Dr. Simon KOPPERS, à la signature du procès-verbal des négociations intergouvernementales Germano-camerounaises. La signature de ce document-cadre par les deux chefs de délégations, en présence de l’Ambassadeur d’Allemagne au Cameroun, mettait un terme à deux jours d’échanges intenses et riches, ayant permis aux Parties d’accorder leurs violons sur les interventions allemandes au Cameroun, durant le triennat 2021-2023.


A travers le document-cadre signé, « le gouvernement allemand s’engage à renforcer son soutien aux efforts de développement du Cameroun, en mettant à la disposition de ce dernier une enveloppe totale de près de 65,5 millions d’euros soit environ 43 milliards de FCFA », a déclaré Dr. Simon KOPPERS. Il faut dire que cette enveloppe intègre les ressources destinées au financement de certains projets communs à la sous-région. De façon isolée, les autorités allemandes allouent au Cameroun, sur la période 2021-2023, 47,99 millions d’euros soit environ 31,433 milliards de FCFA, dont 20 millions d’euros dédiés aux projets de coopération financière et 27,99 millions d’euros destinés à la coopération technique.


Dans les détails, ces financements couvrent trois pôles prioritaires et certains axes d’intervention hors pôles. Ainsi, le pôle « Environnement et Gestion durable des ressources naturelles », secteur dans lequel l’Allemagne est le premier bailleur de fonds du Cameroun, bénéficie d’une dotation de 20,7 millions d’euros, laquelle est allouée au Programme de Gestion Durable des Ressources Naturelles dans la Région du Sud-Ouest et au Programme d’Appui à la mise en œuvre des sous-stratégies Forêt et Environnement. L’idée ici est d’accompagner davantage le Cameroun dans la mise en œuvre de ses engagements internationaux, visant à faire face au dérèglement climatique.

Pour sa part, le pôle « Développement rural »bénéficie de 05 millions d’euros destiné au Programme d’appui au développement rural. Au rang des activités bénéficiaires de cet appui, l’on peut citer le soutien aux stratégies nationales de financement agricole ou le Projet de développement de la production de la noix de cajou.


Par ailleurs, le Cameroun et l’Allemagne ont convenu de reformuler l’appellation du pôle « Bonne Gouvernance et Décentralisation » qui devient désormais « Gouvernance, Décentralisation, Paix et Cohésion Sociale ». Cettemodification tient compte de la situation sécuritaire actuelle du pays, et surtout de l’attachement viscéral des deux Parties à la paix et à la cohésion sociale. Ce pôle bénéficie ainsi d’une enveloppe de 9 millions d’euros alloués au nouveau projet «Gouvernance, Décentralisation, Paix et Cohésion Sociale » et au Projet d’appui à la résilience socio-économique des jeunes dans les trois régions septentrionales. A cela, s’ajoutent les 4,7 millions d’euros accordés à l’initiative spéciale « Atténuer les causes des déplacements, (ré) intégrer les réfugiés »pour le nouveau projet « Promotion de la participation économique et sociale des personnes déplacées internes et communautés hôtes ».


La santé, en tant qu’axe d’intervention hors pôles, bénéficie d’un appui de 13,27 millions d’euros pour le Projet « Planification Familiale et Appui au Système de la Santé pour la Résilience » et le Programme d’Accès aux services de la santé de reproduction. Les trois pôles prioritaires et les axes d’intervention hors pôles (jeunesse, santé, etc.) sus-cités,sont alignés sur les orientations stratégiques définies dansla Stratégie Nationale de Développement 2020-2030. Ces nouveaux engagements viennent ainsi renforcer le portefeuille de coopération entre Yaoundé et Berlin. Pour Alamine OUSMANE MEY, « ces engagements traduisent l’estime et la confiance dont bénéficie le Cameroun vis-à-vis des hautes autorités allemandes ». « Et cela confirme la solidité de la coopération bilatérale de très longue date entre les deux pays », a-t-il ajouté.