Sidebar

Coopération Cameroun -France: 131 millions FCFA pour le développement des territoires ruraux au Cameroun

Cooperation
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

La Convention de financement a été signée ce vendredi 19 novembre 2021 à Yaoundé, entre le Ministre de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du Territoire (MINEPAT), Alamine Ousmane Mey, et l’Ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guilhou.

Il s'agit d’une convention de partenariat Fonds d’études et d’expertise technique (FEXTE) tripartite entre le gouvernement du Cameroun, l’Agence Française de Développement (AFD) et le Groupement Initiative France-Ambre Conseil, en vue de la réalisation d’une étude prospective sur les écosystèmes agricoles et le développement des territoires ruraux au Cameroun. Cette étude d’un montant de 200.000 Euros, soit environ 131.000.000 millions de FCFA, sera conduite par Ambre Conseil et Initiative France. Selon l’Ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guilhou, il sera question pour ce groupement de réaliser le diagnostic des interventions de la France en particulier, mais également des autres partenaires dans l’entreprenariat agropastoral et agroalimentaire, d’identifier les défis rencontrés par les acteurs et d’identifier les nouvelles pistes d’interventions afin de faciliter l’identification de nouveaux projets en droite ligne des orientations gouvernementales. Trois programmes financés sur les ressources du Contrat de désendettement et de développement (C2D) sont principalement concernés par l’étude à savoir : les projets AFOP (Programme d’Appui à la Rénovation et au Développement de la Formation Professionnelle dans les secteurs de l’élevage et de la pêche), ACEFA (Programme d’Amélioration de la Compétitivité des Exploitations Familiales Agropastorales) et TRANSFAGRI (Programme Intégré de valorisation et de Transformation des Productions Agricoles).


En signant cette convention de financement le 19 novembre 2021 à Yaoundé, le Ministre de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du Territoire, Alamine Ousmane Mey, a souligné qu’il est attendu de cette étude, « la proposition d’une vision prospective des évolutions du secteur agricole et agroalimentaire à l'effet de l'accroissement de la productivité des filières agricoles, ainsi que des propositions opérationnelles de synergies d'actions ». Par ailleurs, le MINEPAT s'est réjouit des appuis multiformes de la France, dans ce secteur provenant du C2D dont l'enveloppe globale permettrait à terme d'investir plus de 1000 milliards de FCFA dans l'économie du Cameroun, avec plus de 200 milliards de FCFA déjà investi dans le secteur du développement rural. Le MINEPAT a relevé que le choix stratégique fait par le Cameroun pour le développement de son secteur agricole, au regard du contexte socio-économique, impose « d'améliorer les performances de ce secteur, pour une meilleure sécurité alimentaire, en diversifiant en même temps les exportations, en ajoutant de la valeur aux produits locaux et en réduisant le déficit de notre balance commerciale ». Le financement ainsi accordé par l’AFD sera mobilisé dans le cadre du Fonds d’études et d’expertise technique (FEXTE) qui est un outil de financement proposé par deux Ministères français, notamment : le Ministère des Finances, et le Ministère de l'Europe et des Affaires Etrangères.