Sidebar

Coopération économique: Trois milliards de FCFA pour la phase 1 du projet d’alimentation en eau potable dans les villes de Buea, Tiko et Mutenguene

Cooperation
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

L’accord de crédit y relatif a été signé ce 21 septembre 2021 à Yaoundé par le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine OUSMANE MEY et la Directrice Générale de Export-Finance Deutsche Bank New-York, Humaya Narati.

La première phase du projet d’alimentation en eau potable dans les villes de Buea, Tiko et Mutenguene, objet de l’accord de près signé ce 21 septembre 2021, est dédiée aux études de faisabilité d’une durée de six mois, pour un coût estimatif de 3 milliards de FCFA. La seconde phase est quant à elle consacrée aux travaux d’exécution qui s’étaleront sur une période de 24 mois, avec une estimation financière de 51 milliards de FCFA. Ce projet vise l’amélioration du cadre de vie, l’état de santé et des conditions socio-économiques des populations ciblées, grâce à la conception d’un programme d’adduction d’eau potable réaliste, durable et adapté à leurs revenus et à l’environnement.


Concrètement il s’agira pour les villes de Buéa, Tiko et Mutenguene, « de porter globalement le niveau de production journalière d’eau potable à 30 000 m3, d’élargir le réseau de transport et distribution sur une distance de 288 Km et enfin de renforcer les capacité de stockage pour la porter à 16 000 m3 d’eau », a indiqué le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine OUSMANE MEY au sortir de cette cérémonie. Pour la première adjointe au Maire de la Commune de Buea, AKAWOH Minerva MOLINGUE, « les populations de Buea sont très contentes avec l’arrivée de ce projet, car en donnant l’eau aux populations, c’est une façon de leur donner la vie ».


En procédant à la signature de l’accord en présence du Ministre de l’Eau et de l’Energie, du Ministre Délégué auprès du Ministre des Finances et de la Chargée d’Affaires de l’Ambassade des USA au Cameroun, Alamine OUSMANE MEY a salué l’aboutissement heureux de cet important projet qui constitue à n’en point douter « un bel exemple de partenariat public-privé ». Le Minepat a par ailleurs indiqué qu’Eximbank USA n’est pas à sa première expérience en terre camerounaise. Par le passé, cette institution a contribué à la réalisation des projets d’envergure, entre autres : l’acquisition du matériel et des équipements de génie militaire, la construction et l’installation des ponts métalliques. Alamine OUSMANE MEY annonce très prochainement avec cette institution bancaire, la constitution d’un parc intercommunal d’engins de génie civil et d’hydraulique.


Il convient de noter que, dans la perspective d’améliorer la desserte et la qualité de services d’accès à l’eau potable, conformément aux orientations de la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030, le Gouvernement entend (i) enclencher le processus de décentralisation de l’approvisionnement public de l’eau potable, (ii) mettre en place un vaste programme d’investissement dans le secteur et (iii) créer un cadre favorable à l’installation des sociétés privées de production et de distribution d’eau potable dans les localités non couvertes dans le réseau public.