Sidebar

Mise en œuvre de la SND-30 : Les acteurs du secteur rural se concertent

Planning
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Ils étaient réunis ce 17 septembre 2021 à Yaoundé dans le cadre de la troisième session de la revue conjointe du secteur rural en vue de l’opérationnalisation du Comité National de Suivi-Evaluation de la mise en œuvre de la SND30.

Présidée par le Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, en charge de la planification, Paul TASONG, la troisième revue sectorielle conjointe consacrée à l’opérationnalisation de la sous-commission du secteur rural, a validé le rapport 2020 de suivi de la mise en œuvre de la stratégie sectorielle du secteur rural ainsi que le rapport de suivi de la mise en œuvre des recommandations de la revue des dépenses dans ledit secteur. Ces travaux qui se déroulent dans le cadre du Comité National de Suivi-Evaluation de la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030 (SND30) mis en place par Décret N°2021/1541/PM du 23 mars 2021 du Premier Ministre, Chef du Gouvernement. Y ont participé les partenaires techniques et financiers (PTF) ; les secrétaires généraux de ministères ; les représentants des Collectivités Territoriales Décentralisées, les organisations professionnelles agro-pastorales, la société civile et le secteur privé.


Au cours de ces assises, Athman MRAVILT, Représentant Résident de la FAO au Cameroun, en sa qualité de chef de file des PTF dans le secteur rural au Cameroun, a saisi l’occasion pour partager avec les autres acteurs, les préoccupations de la communauté des PTF dans le secteur, dans l’optique de gagner le pari de la révolution agricole au Cameroun. Le diplomate onusien a plaidé entre autres pour la promotion de l’agriculture verte, l’accroissement substantiel des ressources budgétaires allouées au secteur rural, la mobilisation à temps des fonds de contrepartie pour les projets à financement conjoint, la gestion plus diligente des marchés publics du secteur et l’accélération de la décentralisation. Sur ce dernier point, le Représentant Résident de la FAO a évoqué notamment l’opérationnalisation des plans régionaux d’aménagement du territoire, lesquels permettront de mieux traduire les attentes et les difficultés rencontrées sur le terrain par les acteurs du monde rural.


En ouvrant les travaux, Paul TASONG, a salué les avancées enregistrées dans le secteur. Parmi celles-ci, la rationalisation du portefeuille de projets et programmes au niveau du MINADER et du MINEPIA, la mise en place d’une plateforme interministérielle sur le désenclavement des bassins de production, l’opérationnalisation de la politique nationale d’octroi des intrants agricoles dont la phase pilote est en cours, et le transfert des compétences aux CTD. Le Mindel/Minepat a également salué l’accompagnement apporté par l’Union européenne dans la cadre du Contrat des Réformes Sectorielles.

M
Il convient de noter que la transformation structurelle de l’économie nationale visée par la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030 (SND-30) met l’accent sur la promotion des agro-industries. Dans cette perspective, le secteur rural est appelé à jouer un rôle primordial pour accroître la production et la productivité agricoles. La stratégie de développement du secteur rural intégrée au plan national d’investissement agricole (2020-2030) qui vise à améliorer la performance de ce secteur au Cameroun, est articulée autour des filières qui crèvent le déficit de la balance commerciale.