Sidebar

Cameroun- FIDA : de belles perspectives

Cooperation
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Alamine OUSMANE MEY et Emime NDIHOKUBWAYO, la nouvelle représentante du Fonds International de Développement Agricole (FIDA) au Cameroun, ont passé en revue le portefeuille de coopération avec le FIDA et échangé sur les perspectives. C’était au cours d’une audience, le 10 mars 2021 à Yaoundé.

Cette rencontre qui s’inscrivait dans le cadre de la prise de contact de la nouvelle représentante du FIDA au Cameroun avec les autorités du pays, a permis à Alamine OUSMANE MEY et son hôte de passer en revue le portefeuille de coopération entre le Cameroun et le FIDA et d’évoquer quelques perspectives de cette riche coopération.
D’entrée de jeu, le Minepat a adressé ses vives félicitations à Mme Emime NDIHOKUBWAYO, pour sa nomination comme Directeur par intérim du Bureau sous régional Afrique Centrale du FIDA. Alamine OUSMANE MEY a ensuite salué l’action remarquable menée par le FIDA aux côtés du Gouvernement, afin de promouvoir le secteur rural camerounais. Il a enfin évoqué l’intérêt stratégique à soutenir le secteur rural par la mutualisation des efforts, dont l’impact se traduit en valeur ajoutée sur le PIB, la création d’emplois, la sécurité alimentaire, l’éclosion d’une nouvelle classe de jeunes tournés vers le secteur agropastoral, etc.
Pour sa part, la nouvelle représentante du FIDA au Cameroun a dit son appréciation à l’endroit des autorités camerounaises, notamment dans le cadre des contributions volontaires au titre du 9ème, 10ème et 11ème Cycle de coopération. « Ces efforts du Gouvernement hissent le Cameroun parmi les 05 plus gros contributeurs en Afrique subsaharienne, aux côtés du Nigéria, du Ghana, de la Côte d’Ivoire et du Burkina-Faso », a déclaré Emime NDIHOKUBWAYO. Cette dernière indique par ailleurs que ces efforts sont perceptibles au niveau de la mobilisation des fonds de contrepartie nécessaires pour le financement des projets.
En termes de perspectives, le Minepat et son hôte annoncent, courant 2021, l’évaluation à mi-parcours du cadre stratégique de coopération entre le Cameroun et le FIDA adopté en septembre 2019 et couvrant la période 2019-2024. Mais en attendant, les deux personnalités saluent l’impact de deux projets inscrits dans le cadre stratégique, à savoir le PEA-Jeunes et PADFA II, notamment dans l’encadrement des jeunes en milieu rural et leur contribution au développement économique du Cameroun.