Sidebar

Dialogue de gestion : Priorité à l’alignement des interventions du MINEPAT à la SND-30

Planning
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

C’est la recommandation faite par le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine OUSMANE MEY à ses collaborateurs, au cours de la réunion de coordination qu’il a présidé ce mercredi 24 février 2021, dans l’immeuble principal abritant ses services.

Trois thématiques ont meublé cette rencontre. La première, relative aux « perspectives d’accélération des interventions en appui à l’émergence du développement local », a vu les interventions des Coordonnateurs du Programme National de Développement Participatif (PNDP), du Projet Haute Intensité de Main d’œuvre (HIMO), du Programme Agropoles, du Sous-Programme de Réduction de la Pauvreté à la Base (SPRPB) et du Projet Filets Sociaux. Des projets et programmes ayant un fort impact sur la réduction de la pauvreté au niveau local et la promotion d’un développement inclusif. Il s’est agi pour chaque Coordonnateur, de faire le bilan de ses activités sur le terrain à date (réalisations, difficultés, etc.) et de présenter les perspectives de chaque projet et programme, dans un contexte d’accélération de la décentralisation. A la suite de ces différentes interventions et des échanges qui ont suivi, le Ministre a recommandé à ces Coordonnateurs de promouvoir une meilleure synergie d’actions pour éviter des doublons dans les interventions et d’encourager des initiatives portées par les exécutifs locaux, afin de donner corps à la détermination du Gouvernement d’accélérer la décentralisation au Cameroun. Alamine OUSMANE MEY leur a surtout demandé de s’assurer de l’alignement des interventions aux objectifs définis par la nouvelle Stratégie Nationale de Développement (SND-30), pour garantir une meilleure transformation de l’économie camerounaise et un développement plus inclusif.

La deuxième thématique intitulée : « Bilan et perspectives des interventions du MINEPAT dans le cadre du Plan d’Urgence Triennal pour l’Accélération de la croissance économique (PLANUT) », a été présentée par le Directeur des Infrastructures et d’Appui au Développement Régional et Local. Zoutene Doufene est notamment revenu sur la composante du PLANUT-MINEPAT, le bilan de sa mise en œuvre et les perspectives. Globalement, il ressort de cet exposé que la composante PLANUT-MINEPAT se décline en trois principales activités : aménagement de 120 000 ha de périmètres hydro-agricoles dans les trois régions septentrionales en vue de la culture du riz, la construction et l’aménagement des ouvrages de retenue d’eau dans les régions du Nord et de l’Extrême-Nord, ainsi que la création de trois agropoles dans la région de l’Adamaoua. Si plusieurs actions ont été menées pour concrétiser ce plan présidentiel au niveau du MINEPAT, il convient d’indiquer que certaines contraintes continuent de limiter sa mise en œuvre, à savoir les problèmes de financement, les aléas climatiques et la maturation de quelques projets retenus. Des recommandations ont été faites dans le sens d’avoir une plus grande lisibilité sur les interventions de ce Plan et d’accélérer sa mise en œuvre.

Enfin, la troisième thématique intitulée : « l’état des lieux de la Stratégie nationale de développement des chaines de valeur à l’exportation en vue de la réduction du déficit de la balance de paiement », a été présentée par le Directeur Général de l’Economie et de la Programmation des Investissements Publics. Isaac Tamba a fait l’état des lieux de la politique gouvernementale de développement des exportations et a surtout évoqué les causes de l’aggravation continue du déficit de la balance commerciale, les mesures prises par le Gouvernement pour enrayer ledit déficit et les initiatives pouvant être menées en vue d’améliorer la position extérieure du Cameroun. De cette présentation, plusieurs études et travaux ont été menés pour réduire le déficit structurel de la balance de paiements, notamment l’étude sur la comptabilisation et la valorisation des exportations au Cameroun (2020), l’étude complémentaire pour le développement des exportations sur le marché de la CEEAC et du Nigéria (2019), l’élaboration de la stratégie nationale de mise en œuvre de la zone de libre-échange continentale africaine (2019) et de la stratégie nationale des exportations (2015), etc. En vue d’une meilleure promotion des exportations au Cameroun, il a été proposé la révision de la stratégie nationale des exportations en y intégrant des orientations de la SND-30, l’opérationnalisation de l’Agence de promotion des exportations, la valorisation des exportations à travers un système statistique plus performant, l’élaboration d’un mécanisme spécifique de financement des filières prioritaires d’exportation, entre autres.