Sidebar

Projet d’Appui au Développement des Filières Agricoles:28,589 milliards de FCFA pour la 2ème phase

Cooperation
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

L’accord de financement a été signé le 25 septembre 2020 par visioconférence, par le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine Ousmane Mey, et le Président du Fonds International de Développement Agricole (FIDA), Gilbert Houngbo.

La deuxième phase du Projet d’Appui au Développement des Filières Agricoles (PADFA II), permettra d’accroitre durablement les revenus et la résilience des exploitations agricoles familiales productrices de riz et d’oignons, dans les quatorze départements ciblés des régions de l’Extrême-Nord, du Nord, de l’Ouest et du Nord-Ouest du Cameroun. L’idée est d’améliorer le revenu du paysan et les conditions de vie, à travers les différentes retombées financières.
Il est globalement question d’augmenter la production des filières cibles, d’améliorer la conservation, la transformation et la mise en marché des productions, de renforcer la résilience et les capacités techniques et organisationnelles des producteurs des filières cibles, et d’améliorer la situation nutritionnelle des ménages.
Selon Alamine Ousmane Mey, la deuxième phase de ce projet permettra concrètement d’accroître l’offre nationale, par la production de 118.000 tonnes de riz et de 11.000 tonnes d’oignons en moyenne par an. Il s’agira particulièrement d’aménager 2570 ha dont 370 ha de la première phase, 1600 ha de nouveaux sites rizicoles et l’équipement de 600 ha dans les zones d’oignons. En plus, le projet ambitionne de mettre aux normes et d’équiper 19 magasins issus du PADFA I et de construire 26 nouveaux magasins de stockage de riz dont 14 équipés de décortiqueuses. Le PADFA II vise par ailleurs la mise en place de 28 bâtiments bioclimatiques de conservation d’oignons et 5 unités de transformation d’oignons. A cela s’ajoutent l’accompagnement de 111 coopératives dont 25 anciennes, dans l’élaboration et la mise en œuvre de leurs plans d’affaires et plans de développement.
En rappel, la 2ème phase du PADFA constitue la toute première opportunité accordée par le FIDA dans le cadre de sa coopération avec le Cameroun. PADFA II intervient après le succès de la première phase qui s’est achevée le 31 décembre 2017 et dont la clôture a eu lieu le 31 juillet 2018. Cette première expérience a permis l’amélioration de la productivité des filières riz et oignon. Les rendements sont passés de 3,5 tonnes à 5 tonnes par hectare pour le riz de bas fond et de 12,42 à 18 tonnes par hectare pour l’oignon. Il y a également l’accroissement de la production du riz dont le taux a augmenté de 161,2 % en cinq ans, passant de 8.700 tonnes en 2013 à 22.722 tonnes en 2017. D’autres données de PADFA I indiquent que 1305 organisations paysannes (OP) ont été soutenues, dépassant l’objectif de 1190. L’utilisation des semences améliorées a été adoptée sur 100 % des terres consacrées à la riziculture et sur 83 % de celles consacrées à la culture de l’oignon.