Sidebar

Cameroun-Belgique :Priorité à l’investissement et au Commerce

Cooperation
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

C’est ce qui ressort de l’audience que le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine OUSMANE MEY, a accordé ce jeudi 24 septembre 2020, à Son Excellence Eric Jacquemin, nouvel Ambassadeur de Belgique au Cameroun.

Au cours de cette rencontre de prise de contact, le Minepat et le diplomate belge ont passé en revue la longue et solide coopération économique entre Yaoundé et Bruxelles, marquée notamment par le financement de plusieurs projets de développement dans divers domaines au Cameroun (approvisionnement en eau potable, travaux publics, agro-industrie, etc.) et un certain « équilibre » dans les relations commerciales entre les deux pays. S’agissant de ces relations commerciales, il convient de relever que le Cameroun exporte vers la Belgique des produits tels que le café, le cacao, la banane, le bois, le pétrole, etc. En retour, notre pays importe des produits pharmaceutiques, des véhicules, des machines et appareils mécaniques. En 2015 par exemple, la balance commerciale était excédentaire en faveur du Cameroun. 

Toutefois, dans le but de tirer pleinement profit des opportunités et atouts dont disposent le Cameroun et la Belgique, Alamine OUSMANE MEY et son hôte ont manifesté leur ferme volonté de densifier le portefeuille de coopération entre les deux pays, en particulier pour ce qui est des investissements et du commerce. L’enjeu étant d’accompagner le Cameroun dans le vaste processus de transformation structurelle de son économie. Dans cette perspective, les priorités de coopération seront orientées vers l’élargissement de la panoplie d’entreprises belges en terre camerounaise, le relèvement du niveau d’échanges commerciaux et l’incitation de la diaspora camerounaise résident en Belgique à investir dans leur pays d’origine. Pour cela, plusieurs actions sont en vue. Parmi celles-ci, la création des cadres de concertation regroupant les opérateurs économiques des deux pays et la poursuite des réformes visant l’assainissement de l’environnement des affaires.
Rappelons que dans l’optique de commercer davantage avec le Cameroun, une cinquantaine de chefs d’entreprises belges ont participé au Salon de l’Entreprise, Promote 2019. Les secteurs intéressés par les investisseurs belges sont entre autres la formation, l’information, la conception de logiciels, la transformation du bois, l’énergie, la sonorisation, la production du matériel ferroviaire, l’automobile, la production d’emballages industriels, les produits pharmaceutiques, le transport, l’agro-industrie et la téléphonie mobile.