Sidebar

Approche HIMO : 100 000 emplois décents escomptés pour les 05 prochaines années

Décentralisation
Typographie
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Defaut Helvetica Segoe Georgia Times

C’est l’ambition que se donne le Programme National Intégré d’Aménagement des Collectivités Territoriales Décentralisées par approches HIMO (PACTD-CTD), dont le document a été validé le 1er juillet 2020 à Yaoundé, au cours d’un atelier présidé par le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine OUSMANE MEY.

 

Le Programme National Intégré d’Aménagement des CTD par approche HIMO s’inscrit en droite ligne de la stratégie gouvernementale de promotion des approches HIMO dans les investissements publics. Il contribuera à la création massive des emplois jeunes dont l’âge varie entre 18 et 40 ans, à travers la réalisation des infrastructures socio-économiques de base au sein des CTD. De manière spécifique, il s’agit de développer des infrastructures de base par l’utilisation intensive de la main d’œuvre locale, de valoriser les matériaux locaux dans la construction desdites infrastructures, de créer des opportunités d’emplois et de développer les compétences des jeunes dans la maîtrise des métiers du BTP en HIMO. Le Programme comprend donc trois composantes essentielles, à savoir la construction des infrastructures, la maîtrise des compétences en HIMO et l’appui à l’insertion socio-économique des jeunes.
Selon le Coordonnateur National de l’Unité Technique HIMO, Médard KOUATCHOU, le PACTD-HIMO revêt une importance avérée. « Il va créer 100 000 emplois décents en 05 ans et utilisera la main d’œuvre locale, les matériaux locaux et les PME locales pour la réalisation des infrastructures socio-économiques de base dont a besoin le Cameroun ». En effet, les projets à réaliser dans les CTD devront rassembler un ensemble d’actions intégrées en vue de l’amélioration des conditions de vie des populations locales. Ces projets concernent entre autres : la réalisation des bâtiments et équipements collectifs en matériaux locaux, la construction des ouvrages d’assainissement et de franchissement de faible portée, l’embellissement et l’assainissement urbain.
Parallèlement à ces réalisations, des activités connexes sont prévues, notamment le renforcement des capacités des PME locales sur les techniques HIMO, la formation des travailleurs non qualifiés et la délivrance des certificats de valorisation des acquis de l’expérience. Le coût total du programme s’élève à 241,5 milliards de FCFA, financé conjointement par l’Etat du Cameroun, la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement et l’Agence Française de Développement. Sa mise en œuvre bénéficiera de l’accompagnement technique du Bureau International du Travail.
Pour Alamine OUSMANE MEY, outre la valorisation des ressources locales, le PACTD-HIMO permettra de réaliser une transformation économique réelle et une amélioration de nos agrégats de commerce extérieur en réduisant les importations du pays.
L’atelier du 1er juillet 2020 a regroupé les élus locaux, les représentants des syndicats des travailleurs, les représentants des administrations publiques promotrices des approches HIMO ainsi que les partenaires techniques et financiers, notamment le Bureau International du Travail. Il a permis de valider, sur le plan technique, le document relatif au PACTD-HIMO, à travers un examen critique du draft provisoire élaboré par les experts du MINEPAT et du BIT. Des suggestions pertinentes ont également été formulées.
En rappel, c’est en 2009 que le Gouvernement a élaboré et validé sa stratégie de promotion des approches HIMO dans les investissements publics, assortie d’une déclaration et d’un plan d’actions pour sa mise en œuvre. La phase pilote de cette approche qui a démarré en 2013, a permis d’injecter près de 9 milliards de FCFA dans une quarantaine de Communes, de créer 6 200 emplois et de redistribuer sous forme de revenus aux travailleurs près de 3 milliards de FCFA. Elle a aussi permis d’acquérir de l’expérience et de constituer des données de référence permettant d’envisager des réalisations à grande échelle. C’est d’ailleurs dans cette logique qu’intervient le nouveau PACTD-HIMO.