Sidebar

Revue Annuelle 2019 du Document de Programme Pays : le Cameroun et le PNUD font le point.

Cooperation
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Réunis du 27 au 29 janvier 2020 à l’hôtel La Falaise de Douala, les deux partenaires ont jugé satisfaisants, les progrès accomplis dans le cadre de ce programme pays pour le développement.

Le Directeur Général de la Coopération et de l’Intégration Régionale au MINEPAT qui coprésidait les travaux avec le Représentant Résident Adjoint du PNUD, Alassane Ba, s’est appesanti sur les réalisations du Document Programme Pays (CPD). Il indique que sur la période 2018- 2019, le PNUD, en partenariat avec le Gouvernement du Cameroun et les autres acteurs au développement a mobilisé et investi 22,6 millions de dollars US. L’analyse des réalisations a permis de constater des avancées remarquables notamment dans la formulation des outils stratégiques de pilotage du développement. Il s’agit entre autres de l’appui à l’élaboration de la nouvelle Stratégie Nationale de Développement ; la promotion du développement durable à travers le lancement le 16 janvier dernier du Rapport National sur le Développement Humain, et l’évaluation du Financement du Développement qui définit les actions à mener pour une mobilisation optimale des ressources. Dans le cadre du renforcement de la résilience aux chocs et aux crises, le PNUD, avec l’appui du Gouvernement a mis en place 7 plateformes de médiation dans l’Extrême-Nord, permettant de gérer les conflits et de contribuer à la réintégration de 300 ex-associés à Boko-Haram. 6700 jeunes sensibilisés sont devenus des acteurs de prévention contre l’extrémisme violent, déclare le Directeur Général de la Coopération, Charles Assamba Ongodo. Dans le cadre du renforcement de l’accès équitable des jeunes et des femmes aux opportunités d’emplois décents, le PNUD a appuyé le Gouvernement dans la mise en place des bureaux d’emplois municipaux, le renforcement des chaines de valeurs agricoles ; l’organisation des artisans miniers en sociétés coopératives etc.
Alassane BA pour sa part, a souligné la nécessité pour le PNUD de positionner, au regard des priorités de développement économique du Cameroun, ses actions futures dans les domaines où il possède un avantage comparatif (sur les autres agences du système des Nations Unies). Il s’agira pour le prochain CPD de concentrer l’essentiel des interventions du PNUD sur des domaines tels que la gouvernance, la création des opportunités d’emplois décents pour les femmes et les jeunes, l’amélioration de la résilience des populations touchées par les crises socioéconomiques et environnementales et le soutien en faveur de la décentralisation, entre autres.
Défini pour la période 2018-2020, le Document Programme Pays (CPD) du Programme des Nations Unies pour le Développement(PNUD) a été élaboré au regard de l’agenda 2030 des Nations Unies, en vue d’accompagner le Cameroun dans sa marche vers le développement. Ce programme se focalise principalement sur deux composantes : l’accès accru des femmes et des jeunes aux opportunités d’emplois décents et le renforcement de la résilience des populations vulnérables face aux chocs environnementaux et socioéconomiques.C’est dans le but d’apprécier les progrès réalisés et d’identifier les changements nécessaires à apporter pour l’atteinte des objectifs fixés à fin décembre 2020, que les experts des deux parties se sont retrouvés à Douala autour d’un atelier.