Sidebar

Rapports sur le Développement Humain 2019 : La réduction des inégalités au centre des préoccupations

Cooperation
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Deux Rapports sur le Développement Humain 2019 ont été officiellement lancés ce 16 janvier 2020 à Yaoundé, au cours d’une cérémonie présidée par le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine OUSMANE MEY.

« Au-delà des revenus, des moyennes et du temps présent. Les inégalités de développement humain au 21ème siècle ». C’est le thème du Rapport Global sur le Développement Humain 2019, élaboré par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Selon ce document, si d’importants efforts ont été déployés au plan international pour réduire certaines inégalités (éducation, santé, qualité de vie) à l’origine des tensions sociales, beaucoup reste à faire pour adresser les problématiques liées aux dérèglements climatiques, l’accès à l’enseignement supérieur et au haut débit. Pour venir à bout de ces inégalités au niveau mondial, le MINEPAT et la Coordonnatrice du Système des Nations Unies au Cameroun appellent à la mobilisation de tous les acteurs nationaux et internationaux. Pour Allegra BAOCHI, « nous devons agir ensemble. Cette synergie d’action nous permettra d’atteindre nos objectifs de développement durable ».

Le Rapport National sur le Développement Humain 2019, élaboré quant à lui par le Ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire avec l’appui du PNUD, est orienté vers la thématique : « Croissance inclusive, inégalités et exclusions ». Ce document présente les progrès accomplis par le Cameroun avec l’appui de ses partenaires au développement pour réduire les inégalités dans notre pays. En effet, en 2018, l’Indice de Développement Humain du pays se situait à 0,563, mettant ainsi le Cameroun dans la catégorie de « pays moyens », occupant la 21ème place à l’échelle continentale. Ces efforts ont d’ailleurs été salués par la Coordonnatrice du Système des Nations Unies au Cameroun pour qui, « le Cameroun est un grand champion des ODD ».

Cependant, le gouvernement camerounais par la voix du Ministre en charge de l’Economie, estime que le pays pouvait mieux faire. Selon Alamine OUSMANE MEY, la performance enregistrée par le Cameroun ne donne pas l’ampleur de la volonté que les pouvoirs publics voudraient imprimer à la réduction des inégalités. C’est pourquoi dans le cadre de la deuxième phase de la Vision 2035, révèle le MINEPAT, « le gouvernement ambitionne d’intensifier les actions de promotion d’une croissance économique forte et davantage inclusive ». Celles-ci passent entre autres par un meilleur ciblage des politiques publiques, l’accélération de la décentralisation pour apporter plus d’inclusion dans la formulation et l’implémentation des politiques de développement, ainsi qu’à un soutien plus accru du secteur privé en vue de la création d’emplois décents à des milliers de jeunes qui arrivent chaque année sur le marché du travail, etc. L’enjeu est d’améliorer l’accès des populations aux services sociaux de base, de relever leur niveau de vie, tout en veillant à une meilleure insertion économique.