Sidebar

La Banque Islamique de Développement finance quatre nouveaux projets au Cameroun

Cooperation
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

La cérémonie de lancement officiel a eu lieu ce 12 décembre 2019 à Yaoundé.

Le portefeuille Cameroun-BID dense de 16 projets vient de s’enrichir de 04 nouveaux. Il s’agit du Projet de Développement de la Commercialisation de Bétails et des Infrastructures d’Elevage (PD-COBIE) ; du Projet de Développement Rural Intégré Chari Logone phase II (PDRI-II) ; du Projet d’Elimination de la Transmission du VIH/SIDA de la Mère à l’Enfant ; et du Projet d’Infrastructures Agricoles et de Développement des Chaines de Valeurs au Cameroun.

Ces nouveaux projets dont le coût global est évalué à 82 milliards de FCFA portent ainsi le portefeuille actif de coopération à 514 milliards de FCFA. L’objectif visé étant globalement l’amélioration des conditions de vie des populations.

De manière spécifique :

Le PD-COBIE a pour objectif de contribuer à l’amélioration la sécurité alimentaire à travers la modernisation de l’élevage, de la commercialisation de bétails, et la construction des infrastructures zoo-sanitaires dans les régions de l’Adamaoua, du Nord, et de l’Extrême-Nord. 

  • Le PDRI II vise à améliorer la qualité de vie des populations du département Logone et Chari à travers une remise à niveau des principales chaines de valeurs et le désenclavement des principaux bassins de production
  • Le Projet d’Elimination de la Transmission du VIH/sida de la mère à l’Enfant vise à réduire considérablement la transmission du VIH/ SIDA de la mère à l’enfant et renforcer les capacités des personnels de districts de santé réparties dans 06 régions (Ouest, Est, Adamaoua, Nord, Sud, Extrême-Nord)
  • Enfin le Projet d’Infrastructures Agricoles a pour objectif de contribuer au développement inclusif en augmentant les revenus des petits exploitants et des prestataires de services agricoles.
    Pour le MINDEL/MINEPAT qui a présidé la cérémonie de lancement officiel de ces projets en présence du Représentant du Bureau régional de la BID, Mamadou Alpha Bah, ces financements accordés par la BID sont en phase avec les objectifs de développement du pays. Car, orientés en grande partie vers les secteurs stratégiques de notre économie que sont les infrastructures routières, l’énergie, la santé, l’éducation, l’agriculture et le développement rural.