Sidebar

Cameroun-Banque Mondiale : Plus de 117 milliards de FCFA en faveur de la consolidation budgétaire et la croissance inclusive au Cameroun

Cooperation
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

L’accord de financement y relatif a été signé le 15 octobre 2019 à Washington DC entre le Directeur des Opérations de la Banque mondiale au Cameroun, Abdoulaye SECK et le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine OUSMANE MEY.

La coopération économique entre le Cameroun et la Banque mondiale vient de franchir un nouveau palier, avec la signature ce mardi 15 octobre 2019, de l’accord de crédit d’un montant de 200 millions de dollars US (117,744 milliards de FCFA environ), destiné au financement de la deuxième opération d’Appui aux Politiques de Développement pour la consolidation budgétaire et la croissance inclusive au Cameroun.

Cet accord, signé en marge des Assemblées Annuelles du Fonds monétaire international et de la Banque Mondiale pour le compte de l’année 2019, découle des engagements pris par le Cameroun dans le cadre de la mise en œuvre de son Programme Economique et Financier conclu avec le Fonds monétaire international. Il traduit ainsi l’aboutissement de l’exécution satisfaisante des réformes structurelles entamées depuis 2017, visant à améliorer la consolidation budgétaire par la réduction du déficit budgétaire, la transparence dans la gestion de la commande publique et la réduction du train de vie de l’Etat. Il est également question de renforcer la protection des personnes vulnérables dans le cadre du Programme Filets Sociaux, et d’accroître la diversification de l’économie nationale à travers la mise en œuvre des réformes destinées à améliorer la compétitivité du pays et relancer de ce fait l’investissement privé.

Tout en remerciant les hautes autorités du Groupe de la Banque mondiale pour cette nouvelle contribution aux efforts de développement du Cameroun, Alamine OUSMANE MEY, dans son discours de circonstance, a salué la décision de la Banque mondiale de doubler le montant initialement prévu, 100 millions de dollars pour le porter à 200 millions de dollars. Le Minepat s’est également réjouit de l’assouplissement des conditions de financement opéré par l’institution de Bretton Woods, en mettant à la disposition du Cameroun les ressources du guichet IDA au détriment de celle de la BIRD comme ce fût le cas pour la première opération. L’on annonce pour la troisième opération, un montant de 100 millions de dollars.