Sidebar

Transformation locale des produits de base : Le Cameroun et la Turquie optent pour les partenariats public-privé

Cooperation
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times
There is no translation available.C’est ce qui ressort de l’audience que le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire a accordé au nouvel Ambassadeur de Turquie...

Les relations économiques entre Yaoundé et Ankara connaîtront une nouvelle impulsion. L’audience du 04 février 2019 a permis à Alamine Ousmane Mey et son hôte d’explorer les pistes de renforcement de cette coopération sur le plan économique. C’est ainsi qu’ils ont convenu de la nécessité de promouvoir les partenariats public-privé visant la transformation locale des produits exportés sur le marché turc, notamment le bois, le coton, le cacao, etc. Le Minepat a par ailleurs demandé à la diplomate turque d’inciter les opérateurs économiques de son pays à saisir les opportunités d’investissement qu’offre le Cameroun dans le domaine agricole en général, et de l’agro-industrie en particulier. Pour Alamine Ousmane Mey, il s’agit de mettre l’accent sur la transformation plus accrue de nos produits locaux, étant donné que la Turquie dispose d’un secteur secondaire très développé, dont le Cameroun pourrait profiter pour améliorer le solde de sa balance commerciale.

Cette rencontre a par ailleurs permis aux deux personnalités d’apprécier la dynamique et dense coopération bilatérale entre le Cameroun et la Turquie, laquelle est marquée entre autres par le financement de nombreux projets de développement au Cameroun et l’assistance des réfugiés vivant sur le sol camerounais.

Rappelons que les relations diplomatiques entre le Cameroun et la Turquie datent de 1960. Au plan politique, des visites de haut niveau de part et d’autres ont eu lieu, à l’instar de la visite officielle du Président Abdullah Gül de Turquie au Cameroun, les 16 et 17 mars 2010 ; et la visite du Président Paul Biya à Ankara, du 25 au 28 mars 2013. Sur le plan économique, ces relations se caractérisent par le financement de plusieurs projets d’infrastructures, dont celui relatif à la construction d’un Complexe sportif à Japoma (Douala) financé par Eximbank de Turquie à hauteur de près de 140 milliards de FCFA. Ce projet constitue l’un des fleurons de cette coopération. Par ailleurs, le Cameroun importe et exporte de nombreux produits sur le marché turc. Les produits exportés sont principalement le bois, le pétrole brut, le coton, le cacao, l’aluminium, tandis que ceux importés sont entre autres le ciment, les engrais et les métaux.