Sidebar

Compétitivité de l’économie camerounaise : des nouveaux hommes pour l’impulser

Economy
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine Ousmane Mey, a procédé le 06 février 2019 à Yaoundé, à l’installation du président et des membres du Secrétariat technique du Comité de compétitivité.

C’est une personnalité bien connue du monde des affaires au Cameroun qui a été élu par ses pairs pour un mandat de 03 ans, pour présider le Secrétariat technique du Comité de compétitivité. Protais Ayangma, par ailleurs président de « Entreprises du Cameroun » (Ecam) et assisté de plusieurs membres, représentant le secteur public, le secteur privé, la société civile et les syndicats. Ils ont pour mission, de trouver des solutions aux problèmes de compétitivité de l’économie et des entreprises. Car, dans un monde de plus en plus ouvert, avec l’intégration du marché par les accords de partenariat économique auxquels le Cameroun a souscrit, les entreprises locales doivent se réinventer en vue d’accroître leurs parts de marché au risque de disparaitre de la scène, a souligné le Minepat Alamine Ousmane Mey.

Aux côté des pouvoirs publics qui œuvrent sans relâche pour créer des conditions de plein épanouissement des entreprises et de promotion des champions nationaux, Protais Ayangma et son équipe doivent apporter un plus pour que le secteur privé joue véritablement son rôle de créateur de richesses. Et pour cela, il faut relever certains défis, parmi lesquels figure en bonne place l’amélioration de la position du Cameroun dans les classements doing business de la Banque mondiale, a indiqué Alamine Ousmane Mey. L’engagement du Secrétariat technique du Comité de compétitivité à relever ce défi est d’autant plus prégnant selon le Minepat qu’en dépit des réformes constantes qu’il s’attèle à concrétiser, notre pays a occupé le 166ème rang sur 190 économies dans le monde, relativement au classement doing business 2019 de la Banque mondiale, perdant ainsi 03 places par rapport au classement de 2018. Conscient de cette lourde tâche, le président Protais Ayangma a précisé que son équipe et lui-même s’engage à tout mettre en œuvre pour rendre l’économie camerounaise plus compétitive pour permettre l’accélération de sa marche vers l’émergence.

A titre de rappel, selon l’article 3 alinéa 1 du décret du PM du 10 juin 2015 réorganisant le Comité de compétitivité, le Secrétariat technique est chargé : de la définition des études à réaliser par le Comité, du suivi et de la coordination des travaux des groupes thématiques du Comité, du suivi stratégique de la compétitivité des filières de croissance, de l’exécution des résolutions et programmes d’action du Comité, et de toutes autres missions à lui confiées par le Président du Comité.