Sidebar

CEMAC : Préserver les acquis de l’intégration régionale face aux défis sécuritaires et sanitaires

Cooperation
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

En sa qualité de Président du Conseil des Ministres de l’UEAC, le Ministre camerounais de l’Economie, Alamine OUSMANE MEY a co-présidé ce jour, par visio-conférence, avec le Président de la Commission de la CEMAC, Prof. Daniel ONA ONDO, la concertation marquant la commémoration de la 12ème édition de la Journée de la CEMAC.

Comme chaque année, depuis 2009, la Journée de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (Journée CEMAC), s’est célébrée ce 16 mars 2021. Cette édition placée sous le thème : « Préserver et promouvoir les acquis de l’intégration sous-régionale face aux défis sécuritaires et sanitaires », a permis aux participants de passer en revue certains acquis enregistrés dans le cadre du renforcement de l’intégration en zone CEMAC, avant de formuler des recommandations visant à consolider cette dynamique d’intégration. Et parmi ces recommandations, figurent en bonne place, la vulgarisation plus accrue de l’idéal communautaire auprès des populations et la promotion de l’inclusion sociale dans la conduite des politiques d’intégration sous-régionale, à travers une plus grande implication des jeunes, femmes et membres de la société civile. L’enjeu ici est d’aller vers une intégration totale assise sur une citoyenneté communautaire, et de faire en sorte que « la CEMAC des peuples » voulue par les Chefs d’Etat de la sous-région, devienne une réalité au niveau des populations.


Il faut noter que cette édition, qui a permis des échanges francs entre les autorités de la CEMAC et les représentants des groupes de jeunes, de femmes et de la société civile œuvrant pour la cause de l’intégration en zone CEMAC, s’est tenue dans un contexte marqué par de nombreux défis sécuritaires, sanitaires et économiques.


Au plan sécuritaire, l’instabilité en RCA entraine des perturbations graves dans les échanges entre les Etats. Toujours au plan sécuritaire, grâce aux efforts conjugués des forces de défense des Etats, les actions terroristes de Boko Haram dans la zone du Lac Tchad sont maîtrisées. De même, la crise socio-politique dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun trouve des réponses appropriées qui augurent un retour progressif à la paix et à la cohésion sociale.
Au plan sanitaire, la stratégie de riposte des Etats de la sous-région face à la pandémie du Covid-19 devra se poursuivre. La résurgence récente du Covid-19 invite les Etats à plus de vigilance et de mobilisation.


Nonobstant ces défis, les Etats de la CEMAC continuent d’enregistrer des avancées indéniables dans le processus de l’intégration. L’édification progressive d’un marché commun, à travers l’harmonisation en cours des textes sectoriels des Etats ; la définition des politiques communes dans divers domaines et la libre-circulation des personnes et des biens, en sont des illustrations. Par ailleurs, la mise en œuvre du Programme des Réformes Economiques et Financières de la CEMAC a permis le rétablissement des fondamentaux macro-économiques de la sous-région. Le financement des projets intégrateurs est en bonne voie.
Ministres de la sous-région en charge des questions économiques et d’intégration, au Prof. Daniel ONA ONDO