Sidebar

Accord de Partenariat Economique : Le Cameroun se dote d’une stratégie de mise en œuvre

Coopération
Typographie
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Defaut Helvetica Segoe Georgia Times

Celle-ci a été restituée et validée ce jeudi 28 novembre 2019 à Yaoundé, au cours d’un atelier présidé par le Secrétaire Général du Ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Jean TCHOFFO, président du Comité de suivi de la mise en œuvre de l’APE bilatéral Cameroun-Union Européenne.

C’est dans la perspective de tirer meilleur profit des opportunités offertes par cet accord commercial que le gouvernement vient de se doter d’une stratégie de mise en œuvre de l’APE, assortie d’un plan d’action chiffré. De façon globale, celle-ci vise à lever les contraintes majeures à l’atteinte des objectifs visés par l’APE.

Pour y parvenir, la stratégie recommande entre autres, d’accroitre et de diversifier les exportations du Cameroun en direction de l’UE, en veillant à la qualité et à la quantité des produits locaux. Il s’agit également de renforcer la compétitivité des entreprises par la réduction des coûts de facteurs, d’améliorer l’environnement des affaires, de renforcer les capacités techniques et opérationnelles des opérateurs économiques et de choisir 04 à 05 produits dans les filières porteuses à insérer dans les chaînes de valeurs mondiales etc.

Selon le Secrétaire Général du MINEPAT, cette stratégie prend en compte le volet développement de l’APE. Elle permet donc « de faire de l’Accord de Partenariat Economique une véritable opportunité pour l’économie camerounaise ». Pour Vincent KOUETE, Secrétaire Exécutif adjoint du GICAM, « le secteur privé souhaite que ladite stratégie débouche sur des engagements concrets du gouvernement camerounais et de l’UE visant à faire de l’APE un levier à la fois commercial, de croissance et de développement ; et de contribuer à la réalisation des objectifs de cet accord en cohérence avec ceux de la Vision 2035 ».

Notons que le cabinet AESA, qui a réalisé l’étude liée à cette stratégie, estime les besoins de cette dernière à 566,5 milliards de FCFA au cours de la période 2020-2029, laquelle coïncide avec la mise en œuvre de la stratégie nationale de développement post-DSCE dont le point de son élaboration a été fait ce jour à Yaoundé, lors du Conseil de Cabinet du mois en cours, par le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine OUSMANE MEY.

En rappel, c’est depuis le 04 août 2016, le Cameroun met en œuvre, de façon progressive, son Accord de Partenariat Economique (APE) conclu avec l’Union européenne. Depuis cette date, le pays est confronté à de nombreux défis, dont celui de la compétitivité de son économie. Au 30 octobre 2019, seules cinquante entreprises camerounaises ont pu bénéficier de la préférence européenne.