Guichet Performance 2018 : 30 communes primées

C’était au cours d’une cérémonie présidée par le Ministre de l’économie, de la planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine Ousmane Mey, le 31 octobre 2018 à Yaoundé.

La commune de Bamendjou dans la région de l’Ouest est en tête du classement, avec une performance évaluée à 87%. Celle de Ndom dans le littoral ferme le peloton avec une progressivité évaluée à 57%.  Aux deux meilleures communes de chaque région,  une prime d’un montant de 50 000 000 FCFA a été remise pour leurs performances réalisées en 2017. Le Programme National de Développement Participatif (PNDP) a par ailleurs mis à la disposition des communes ayant réalisé la meilleure progressivité dans les 10 régions entre 2017 et 2018, une prime d’une valeur de 25 000 000 de FCFA. 

Pour l’édition 2018, sur les 360 communes du Cameroun, 336 ont participé à la compétition. Ce taux est en baisse par rapport à l’édition précédente, du fait de l’inaccessibilité à certaines communes pour des raisons d’insécurité. Alamine Ousmane Mey a saisi cette occasion pour féliciter les communes lauréates pour les progrès réalisés, et a réitéré l’engagement du gouvernement à les accompagner dans la mise en œuvre d’une bonne gouvernance, une meilleure transparence et une bonne gestion budgétaire pour garantir le choix approprié des projets de développement, leur exécution adéquate et surtout, la recevabilité dans le cadre  de l’utilisation des finances publiques.

Le guichet performance a été institué en 2017 par le PNDP dans sa troisième phase, en vue d’intensifier la mise en œuvre des mécanismes de développement participatif et de favoriser leur appropriation par les communes. C’est un guichet qui instaure la compétition entre les communes d’une même région, dans l’optique d’inciter à la performance et à l’amélioration de la gestion budgétaire et comptable et à la gouvernance locale. Il est à noter que les trois grands domaines du guichet se déclinent en plusieurs critères préalablement définis et partagés avec les communes à savoir : le dépôt régulier des états financiers de la commune au Trésor et à la Chambre des comptes, la mise en œuvre des solutions endogènes dans les villages, la vérification des mécanismes d’entretien et de maintenance des ouvrages, le fonctionnement du comité technique communal de suivi de la mise en œuvre du budget communal et du compte administratif auprès des populations bénéficiaires.